Chroniques noires et partisanes

Étiquette : bilan 2022

Bilan 2022 / Brother Jo

Une fois encore, ça n’est pas le choix qui manque et la qualité non plus. Des claques, des révélations, des livres un peu perturbants, d’autres franchement passionnants, des rattrapages essentiels, des révélations… Ma sélection eut été plus courte s’il s’agissait de ne mettre en avant que les chefs-d’oeuvres ou les livres inoubliables, c’est certain, mais j’ai préféré une sélection diversifiée et que j’estime qualitative. C’est mon premier bilan pour Nyctalopes et c’est un plaisir de pouvoir contribuer à faire connaitre tant de bons – voire d’excellents – livres. 

Sans ordre particulier :

LA VILLE NOUS APPARTIENT de Justin Fenton / Sonatine

Une claque dantesque qui laisse pantois.

ORDURE de Eugene Marten / Quidam Editeur

Un feel-sick book de premier ordre. Une claque mise avec une main pleine de merde. Que du bonheur ! 

LES VAGABONDS DE LA FAIM de Tom Kromer / Christian Bourgois Editeur

On y lit dans ce roman des choses difficilement oubliables, de celles qui vous écrasent, qui vous broient.

L’APPARENCE DU VIVANT de Charlotte Bourlard / Editions Inculte

« L’apparence du vivant » est singulier et maîtrisé. Ça se lit aisément et son univers laisse des traces. Mais une question demeure à la lecture de ces pages : ce livre est-il l’œuvre d’un esprit franchement dérangé ou d’une personne tout à fait saine d’esprit ?

LE FAUSSAIRE DE SALT LAKE CITY de Simon Worrall / Marchialy

Le livre de Simon Worrall est aussi riche en rebondissements qu’en enseignements. Haletant et captivant, l’un des incontournables de cette année 2022.

LIEUTENANT VERSIGA de Raphaël Malkin / Marchialy

Avec le lieutenant Versiga, Raphaël Malkin a trouvé le candidat idéal à qui consacrer un livre. 

L’AUTRE FEMME de Mercedes Rosende / Quidam

« L’Autre Femme » est un roman simple mais adroit, noir et mordant, aussi pertinent qu’impertinent.

LE CHEWING-GUM DE NINA SIMONE de Warren Ellis / La table ronde

L’expérience est unique, et le livre écrit avec passion et sincérité, est aussi drôle que poétique. L’œuvre d’un doux rêveur qui n’a toujours pas fini de rêver. 

FARIBOLES de Dimitri Rouchon-Borie / Le tripode

Il écrit avec justesse et bon sens. On rit mais on se questionne. On avale les pages trop rapidement mais on se dit que l’on s’y replongerait bien plusieurs fois. Il sait faire et tout le bien que j’ai entendu de l’auteur se vérifie ici. 

AU MOINS NOUS AURONS VU LA NUIT d’Alexandre Valassidis / Scribes / Gallimard

Un beau roman à l’atmosphère crépusculaire et poétique qui saura séduire les plus curieux. 

***

Dans les tristes nouvelles de 2022, il y a eu le décès de Mark Lanegan, le 22 février dernier. Un dernier adieu s’impose à cet artiste majeur, tout particulièrement important pour moi. Une voix que l’on n’oubliera pas. Voici donc une reprise peu connue mais sublime, du Blues run the game de Jackson C. Frank, par Mark Lanegan et les Soulsavers.

Brother Jo.

Clete / 2022

Une petite sélection, non pas des meilleurs romans noirs de l’année, mais de mes choix les plus judicieux dans le flot des sorties de l’année.

Moins de grands polars cette année, peu d’Américains marquants. Une année, peut-être en demi-teinte mais néanmoins une liste de dix romans impeccables qui font méchamment vibrer et qui restent en mémoire. Et si cela peut vous donner des idées pour mettre sous le sapin, cette petite prise de tête de fin d’année n’aura pas été inutile.

Par ordre de sortie dans l’année:

LA COUR DES MIRAGES de Benjamin Dierstein / EquinoX / Les Arènes

« Des impressions très dérangeantes… “le cri” de Munch dans un coin de la tête, des stridences insupportables, le sentiment que votre coeur va se briser de peine, des envies d’auto-justice, ce roman aussi exceptionnel et époustouflant de classe soit-il est fortement déconseillé aux personnes actuellement fragiles ou cherchant une histoire redonnant foi en l’humanité. »

LE BLUES DES PHALÈNES de Valentine Imhof / Rouergue Noir

 Le blues des phalènes est le grand roman « américain » de Valentine Imhof. Puisant dans l’histoire et la culture américaines, elle nous raconte avec talent et passion la destinée de quatre personnages traversant l’histoire des États-Unis au XXème siècle, au moment où le pays entame son hégémonie mondiale sur les ruines de l’Europe.

LADY CHEVY de John Woods : Terres d’Amérique/ Albin Michel

Roman se distinguant facilement de la masse,  Lady Chevy se révèlera puissant et impitoyable à tous ceux qui oseront la lecture. Il faut toujours se méfier des désespérés, ils n’ont rien à perdre.

JE SUIS LE DERNIER d’Emmanuel Bourdieu / Rivages

Je suis le dernier séduira les amoureux de polars sortant des sempiternels cadres habituels et les amateurs d’œuvres noires qui suscitent interrogation et réflexion. Un bijou.

VERS CALAIS, EN TEMPS ORDINAIRE de James Meek / Métailié

Le voyage est long mais ne souffre d’aucune faiblesse tout en prenant parfois des chemins plus tortueux ou tout simplement un peu barrés. Les comportements, les attitudes, les croyances, les superstitions, les agissements, tout est matière à étonnement…Roman exceptionnel, Vers Calais, en temps ordinaire, séduira au-delà du raisonnable, les lecteurs exigeants et tous les amoureux des belles lettres.

MÉCANIQUE MORT de Sébastien Raizer / Série Noire

Pur et dur, tout ce qu’on espère toujours en ouvrant une Série Noire.

INDÉPENDANCE de Javier Cercas / Actes Sud

Une belle maîtrise pour un grand polar.

LES CORPS SOLIDES de Joseph Incardona / Finitude

Les corps solides est un roman magnifique, plus intime et beaucoup plus éprouvant, émouvant que le précédent. On retrouve la tendresse de l’auteur pour ses personnages abîmés par la vie, mais aussi sa colère contre le libéralisme. On prend pas mal de beignes et puis on ouvre les yeux. Le combat d’une mère et la guerre d’une femme. Incardona est grand !

UN PROFOND SOMMEIL de Tiffany Quay Tyson / Sonatine

Un profond sommeil brille par son histoire douloureuse mais superbe, par son évocation d’un fleuve et par la construction brillante de Tiffany Quay Tyson. Sa plume chaleureuse et aimante bouleversera certainement plus d’un lecteur.

UNE PETITE SOCIÉTÉ de Noëlle Renaude / Rivages

Si vous voulez débuter dans le Noir, disons sociétal, il y a peut-être des couleuvres plus faciles à avaler. En fait, si vous n’êtes pas habitués à vous faire rentrer dedans, Noëlle Renaude, la diva punk du Noir, va vous plomber ce début d’automne et vous faire perdre le peu de crédit que vous accordiez encore à vos contemporains. 

***

Sont absents de cette sélection, les deux romans non noirs qui m’ont le plus retourné et qu’il m’est trop difficile d’ignorer:

LA CITÉ DES NUAGES ET DES OISEAUX d’Anthony Doerr / Terres d’Amérique / Albin Michel

C’est avant tout du Anthony Doerr, brillant, généreux, humain, tendre et inclassable comme tous les grands.

UTOPIA AVENUE de David Mitchell / L’Olivier

La tendresse de David Mitchell pour ses personnages et leur histoire souvent cabossée fait que Utopia Avenue emporte le lecteur très loin, radieux, et le laisse salement démuni et triste devant la tragédie qui va briser le rêve éveillé de ces quatre jeunes gens dans le vent.

***

Et puis un dernier salut à Mimi Parker, moitié du duo LOW, grande B.O. de mes lectures 2022 et qui nous a quittés cet automne.

See you !

Clete.

© 2023 Nyctalopes

Theme by Anders NorenUp ↑