Nyctalopes

Chroniques noires et partisanes

UN DERNIER POUR LA ROUTE (DU ROCK).

Et on tourne la page!

La route du Rock sans pluie, ce n’est pas la Route du Rock. Et en ce vendredi 16, dès qu’Andy Shauf, le génial et discret leader de Foxwarren a commencé à jouer de sa guitare, le crachin que le vent laissait présager est entré en scène lui aussi.Ceci dit, cette ambiance convenait bien à la folk intimiste et orfèvre du groupe californien auteur d’un très beau set devant une assistance limitée mais vite conquise.

Andy Shauf de FOXWARREN pendant les balances.

WHITE FENCE devant un public arrivant au compte-gouttes leur a succédé avec un groupe très pro, un show mêlant ces multiples influences du garage au psychédélisme en passant par les seventies.

Plus de monde à l’arrivée des Néerlandais de ALTIN GUN et leurs compositions ottomanes. La Turquie actuelle d’Erdogan ne me fait pas rêver, sous la pluie encore moins, et puis ensuite très perplexe quand autour de moi, on parle de psychédélisme sixties génial quand je n’entends que du folklore turc, bien sympathique ma foi mais du folklore. Beaucoup ont dansé, et c’est très bien que l’ambiance soit festive, ceci dit, passé une certaine heure, certains se déhanchent sur n’importe quoi. Motocultor, festival métal, propose bien Alan Stivell et Henri Dès ce week-end. Qu’importe le bourbon pourvu qu’on ait l’ivresse. 

Suite au désistement de BEIRUT, certains ont dû annuler le rendez-vous. Moins de monde que pour Tame Impala mais néanmoins une grosse assemblée de fans pour HOT CHIP, belle machine à danser mais pas vraiment rock, parfois ressemblant (aïe) à Culture Club. A noter, néanmoins, une reprise de “Sabotage” des Beastie Boys aussi inattendue que réussie et propice à la sortie de la somnolence.

Finalement, ce n’est qu’à partir de 23H10 que la Route du Rock a vraiment mérité son nom en ce vendredi. CROWS, dont je n’attendais pas grand chose, a balancé un set parfait, urgent, noir dans l’exacte même veine que BLACK REBEL MOTORCYCLE en 2002. Une guitare, une basse, une batterie, un chanteur explosif et c’est parti, un pur moment de rock n’ roll et une très belle découverte de l’année, tout comme BLACK MIDI.

CROWS pendant les balances.

Et pour le reste, pas vu, juste constaté que le DJ set de 2 Many DJ’s, toujours prompts à vous bouger a quand même un peu vieilli et souffre beaucoup de la comparaison avec des Ricains comme GIRL TALK pour ne citer que lui.

Alors, évidemment, tout cela est très subjectif… Je tiens néanmoins à remercier Camille et Justine du service presse/ communication pour leur professionnalisme au service d’amateurs permettant la découverte de l’envers du décor. D’une manière générale, artistes, techniciens, bénévoles, public, j’ai trouvé que ce festival était de belle tenue, superbement organisé, géré et sans réels débordement si habituels dans ce genre de grand barouf.

Un grand bravo à François Floret.

En causant de rock, on a perdu plusieurs abonnés de la newsletter, finalement pas très patients et à qui je dis donc adieu sans aucun regret. On n’a rien à vendre, on tente juste de partager nos passions.

Retour vers la littérature noire, la rentrée est, pour le moment, assez quelconque.

Le dernier Nesbo est en ligne.

Wollanup

PS: Photos avec mon vieil Iphone.

A 17 heures, la ROUTE DU ROCK c’est bien.




2 Comments

  1. Très bien Wollanup, tu as du talent. Tu pourrais chroniquer des bouquins. C’est un punk sans chien qui le dit.

    • clete

      19 août 2019 at 12:57

      Ça a pris du temps mais je savais que tu n’allais pas en rester là et reparler du punk sans chien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 Nyctalopes

Theme by Anders NorenUp ↑