Chroniques noires et partisanes

Étiquette : dominique forma

MANAUS de Dominique Forma / La Manufacture de livres.

Dans son dernier roman “Coups de vieux”, paru en 2018 chez Robert Laffont Dominique Forma parlait des anciens d’Algérie, les « pieds noirs » et autres parias obligés de quitter l’Afrique du Nord au moment de l’indépendance. Si cet exil n’était pas au cœur de l’intrigue, cet exil forcé a néanmoins dû frapper l’auteur qui y retourne mais de manière plus directe, au contact des bannis, des parias, des condamnés par la République dans les années 60 pour leur appartenance à l’OAS ou leur rôle joué lors du putsch des généraux d’Alger en 1961. Alors, il n’est pas nécessaire de connaître les tenants et les aboutissants de la guerre d’Algérie pour comprendre le roman mais c’est quand même peut-être un petit peu mieux. 

Le conflit de la fin des années 50 et du début des années 60 opposant la France à l’Algérie fut longtemps oublié dans la littérature française mais depuis quelques années, on découvre un peu l’envers du décor,mais beaucoup plus tard aussi que ce que firent les auteurs américains avec la guerre du Vietnam. Et Forma s’y colle également le temps d’une novella.

“D’abord, il doit passer inaperçu parmi l’escorte qui accompagne de Gaulle en Argentine. Une fois sur place, accomplir sa mission. Simplement, efficacement, sans poser de question. Trouver le contact, approcher la cible, l’éliminer. Puis, toujours invisible, retourner en France. C’est alors qu’on lui annonce que sa route passera finalement par Manaus où l’on a besoin de lui. Dans cette ville brésilienne spéculent les anciens partisans de l’Algérie française en exil, des nazis ayant fui la chute de leur monde, les chefs des cartels de drogue latinos… Là, il devra seconder un français lors de négociations troubles. Mais cet homme qu’il retrouve à Manaus n’est pas un inconnu. C’est au contraire le dérangeant témoin d’un passé qu’il aurait aimé oublier…”

Un soldat du service Action des services secrets français en mission dans l’ombre d’un De Gaulle en tournée en Amérique du Sud digne d’une rock star. Une première cible atteinte et viennent les difficultés. Servir ou trahir? Atteindre son objectif ou sombrer dans l’affectif ?

 L’armée est surnommée « la grande muette » et Forma fera lui aussi l’économie des détails, des sentiments, se contentant de conter une histoire dure, violente, qu’on aurait aimé plus longue, certains personnages méritant mieux. Néanmoins, la nouvelle se dévore, offrant un cliché intéressant de l’époque, des mentalités et du monde gaullien que toute la classe politique actuelle, opportuniste, encense sans vergogne, une fois de plus toute honte bue.

Clete.

COUPS DE VIEUX de Dominique Forma / La bête noire / Robert Laffont.

“Coquillages et crustacés” chantait BB au début des années 60 en parlant de la côte méditerranéenne du côté de Saint Tropez. Plus à l’ouest, dans l’Hérault, au Cap d’Agde, c’est plutôt “capotes et slips souillés” qui pourrait être le refrain de la zone connue comme « la baie des cochons”. Rien à voir avec l’opération ricaine à Cuba de 1961, juste un coin autrefois paradis des naturistes devenu avec les années l’enfer du sexe. C’est dans ce cadre de stupre, d’avilissement et dans l’arrière pays biterrois, ancien territoire des châteaux pinardiers en pleine déconfiture, que Dominique Forma pose son intrigue.

“Ils ont passé l’âge… Si ce n’est de faire justice eux-mêmes. Clovis le facho et André le gaucho. Deux frères ennemis à la longue histoire de coups tordus.

Le soir tombe sur Le Cap d’Agde. André, la soixantaine, s’aventure dans les dunes des échangistes. Bientôt, il aperçoit l’objet de ses fantasmes : une belle femme nue allongée sur le sable. Il s’approche. Son désir s’éteint aussitôt : la belle est morte, assassinée.

Craignant de devenir le suspect n° 1, André appelle Clovis à la rescousse.”

L’histoire, dès le départ, est bien tordue, car la belle morte est la jeune fiancée d’un ami avec qui André passe des vacances dans le château pinardier familial que celui-ci tente de relancer, de transformer en énorme boîte de nuit. On est bien dans un polar, dans un cadre bien sale, bien glauque au fur et à mesure que le roman avance. Pas de doute, et ce n’est pas nouveau, Dominique Forma sait donner le bon rythme à son histoire, le tempo idéal. Mais le cantonner à un simple polar autour de la mort d’un jeune femme serait manquer de respect à un bouquin qui prend son envol vers des sphères bien plus vertigineuses, bien plus pourries qu’un simple fait divers. 

“Coups de vieux” s’avère être aussi et peut-être surtout un très réussi instantané de deux générations à l’aube des années 2010: le destin de trois jeunes femmes aux aspirations très différentes et le destin de trois hommes dans la soixantaine, dans leur dernière ligne droite avec leurs batteries de casseroles accumulées pendant des décennies. C’est encore le temps des espoirs pour les trois femmes, c’est déjà le temps des regrets pour les trois hommes. Ce “coup de vieux” qu’ils ressentent et que la vie et les gens leur confirment, ils vont essayer de l’oublier en tentant de résoudre l’énigme par eux-même, en élaborant des “coups de vieux” dans un environnement et dans une société qu’ils maîtrisent de moins en moins…

Très loin des grands crus et des homards géants, Dominique Forma vous invite, sous le soleil du Languedoc et dans les lupanars des dunes, à un polar malin, très actuel et méchamment piquant. Recommandé.

Wollanup.

PS: En librairie, le 22 août. Trugarez Glenn !


ALBUQUERQUE de Dominique Forma / La Manufacture De Livres

Un road trip entre la I40 et la route 66, nous fait suivre un couple en bout de course. Leurs destins sont liés mais surtout ils sont impliqués dans une volonté réflexe de survie !

 

« Décembre 2001, Albuquerque, Nouveau Mexique. Alors que Jamie, gardien de parking, a quitté Manhattan avec sa femme Jackie onze ans auparavant, après avoir dénoncé un parrain de la mafia new-yorkaise, son passé le rattrape. Traqué par des tueurs et en pleine crise de couple, il doit fuir vers Los Angeles avec Jackie pour recourir au bureau du programme de protection fédérale des témoins (WITSEC). » Continue reading

© 2021 Nyctalopes

Theme by Anders NorenUp ↑