Nyctalopes

Chroniques noires et partisanes

Nyctalopes, deux ans après.

Chema Madoz

Encore une fois, mais la dernière,  buvons  à la nouvelle année littéraire bien sûr mais aussi à la vraie qui, espérons le, sera moins terrible et douloureuse que les précédentes.

Nyctalopes a commencé l’année en douceur mais il faut dire qu’en deux ans et un peu plus de 590 articles, on n’avait pas chômé. Le blog, conçu au départ pour être un duo Raccoon / Wollanup, Clete Purcell, a vite grandi. Chouchou est arrivé dès les premières heures et puis nous ont rejoints, de manière épisodique ou continue, Fab, Job, Bison d’or, Paotrsaout, Wangobi et Marie-Laure, deuxième voix féminine.

Le blog s’exprime donc depuis Brest, Nice, Paris(2), Montreuil, Besançon, le Sud-ouest et le golfe du Morbihan, en zone urbaine comme en zone rurale et ses voix sont âgées de 25 à 57 ans. Exerçant tous des professions différentes et ne se connaissant pas dans la vie, le groupe, le clan, la famille, l’association… s’est réalisée sur une passion commune pour une certaine littérature noire et une littérature défendant certaines valeurs qui nous sont communes à tous ici.

Par nos statistiques, modestes, de la page facebook, on peut voir aussi qui nous lit, enfin par le biais de Facebook qui n’est qu’une petite partie des gens qui passent ou nous suivent. Nous sommes suivis très majoritairement en France mais nous avons aussi de très bonnes données en Belgique et au Canada. Au niveau des villes, un lecteur sur quatre est Parisien, ensuite, pourquoi, je l’ignore, c’est à Bordeaux et à Bruxelles, villes où nous n’avons aucune histoire, que nous avons le plus d’amis.

Hauts les coeurs, nous repartons pour une troisième année qui pourrait être aussi la dernière, à voir. On ne va donc pas se priver de teaser les prochains deux mois. Du lourd, madame monsieur avec le nouveau Paul Auster et ses 1000 pages lumineuses, le retour de la grande Louise Erdrich, Pouy et sa ZAD, un étonnant polar albanais.

Côté entretiens, on aura, sûr, Caroline De Mulder, qui m’avait épaté avec  « Calcaire » l’an dernier qui nous parlera de « Bye bye Elvis » dans une période où certains peinent à se remettre de la perte de notre French Elvis et puis, aussi, très,très bientôt des nouvelles de DOA.

Allez, Rock on!

Wollanup.

14 Comments

  1. Yes, rien que de bonnes nouvelles (à part l’éventualité d’une dernière année) ! Pau Auster et Louise Erdrich sont dans mes toutes prochaines lectures et j’ai attaqué hier l’ « étonnant polar albanais » qui se présente plutôt pas mal. Bonne continuation à vous, je vous suis avec grand plaisir et espère pouvoir continuer longtemps ! Amitiés à toute l’équipe.

  2. Très beau papier. Où moi-même j’en apprends. Ce qui m’amène à penser que ma (modeste) contribution s’inscrit dans quelque chose de beau. Et je calibre mes adjectifs.

  3. Bonsoir,
    je commente ici pour la première (et sûrement dernière) fois juste pour vous dire que n’étant sur aucun réseau social, je serais donc hors radar pour vous à lire cet article…Et pourtant je suis une lectrice assidue de ce blog, qui m’inspire beaucoup pour mes lectures personnelles et professionnelles.
    Alors je vous suivrai jusqu’au bout mais ne vous contentez pas de compter vos likes please ! Le monde existe et des lecteurs/trices aussi hors de Facebook…
    A bon entendeur salut !

    • clete

      5 janvier 2018 at 22:35

      Bonsoir Colette,
      Je me suis très mal fait comprendre, c’est certain.J’ai parlé de Facebook parce que ce réseau permet de connaître certaines données sociologiques, démographiques des gens qui apprécient le blog, c’est tout.
      Pour la fréquentation du site, nous ne pouvons pas avoir les mêmes statistiques, les mêmes données qu’il nous semble important néanmoins de connaître.Quand on émet, on aime savoir qui capte.
      Il est clair que j’aimerais bien connaître un peu les 15000 personnes différentes qui passent sur le site tous les mois, ce qui serait bien sûr un indicateur plus intéressant que les 487 amis FB.
      Néanmoins, un blog qui entend se faire entendre, ne peut se permettre de faire l’impasse des réseaux sociaux et donc je m’y plie tout en ne goûtant que fort modérément certains aspects et certains comportements,enfin dans le milieu « polar ».
      Et vous pouvez être certaine que les lecteurs du site, hors réseaux sociaux, sont pour nous de la plus haute importance mais aussi très intéressants parce que très différents dans leurs comportements que les facebookeurs.
      A bientôt Colette.
      Wollanup.

  4. Je vous suis depuis vos débuts, depuis mon petit coin du Québec.
    Je n’ai qu’un souhait: que vous poursuivez au-delà de 3 ans!

  5. clete

    5 janvier 2018 at 23:36

    C’est gentil, nous aussi on te suit depuis pas mal de temps.

  6. Je n’ai pas grand chose à ajouter. Je comprends bien ce que dit Colette, j’ai été comme elle pendant longtemps, une lectrice assidue mais anonyme. Et pour moi, eh bien Nyctalopes c’ est ma référence, pas la seule mais la première. Je vous souhaite, comme à nous tous gens qui lisons des lectures enrichissantes en intelligence et en émotions, et j’espère très sincèrement que cette année ne sera pas la dernière. Alors longue vie à vous !

  7. Je suis une de vos lectrices bordelaises… (mais je ne passe pas par facebook), qui espère pouvoir vous lire encore longtemps !

    Bonne année à tous !

  8. gilles moreau

    6 janvier 2018 at 22:55

    Bravo. Continuez. Bonne année.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

© 2018 Nyctalopes

Theme by Anders NorenUp ↑